Bruits de vestiaire Hall of Fame 

Stephen Curry : « On s’emmerde tellement face aux Clippers… »

Print Friendly, PDF & Email

Le meneur des Warriors n’y est pas allé de main morte pour évoquer les oppositions face aux Clippers.

Qui pour arrêter les Golden State Warriors cette saison ? Sûrement pas les Clippers. Cette nuit encore, la franchise de Los Angeles s’est « ridiculisée » pour reprendre les termes de certains, face à la meilleure équipe de la ligue. C’était leur neuvième défaite de suite face aux Warriors. Pire, durant leurs trois confrontations cette année, San Francisco l’a emporté avec un écart moyen de 25 points, avec notamment une explosion historique de 46 points. Symbole du fossé colossal entre les deux équipes, persistant depuis plusieurs saisons maintenant.

 

Résultat, un début de sentiment de lassitude émerge dans le vestiaire des Warriors. En témoigne cette conversation, obtenue sans que vous n’ayez à savoir comment par la rédaction de « NBA sur écoute », enregistrée entre Kevin Durant et Stephen Curry à l’issue de la rencontre. En voici un extrait :

Kevin Durant : Bien les gars, grosse victoire encore cette nuit !
Stephen Curry : Grosse victoire ? Sérieusement KD ? Il faut arrêter ça… À chaque fois qu’on joue les Clippers, tout le monde parle d’un choc. V’là le résultat encore.
KD : Come on Steph’. Ils sont quand même dans le top 4 à l’ouest !
SC : Tu parles. Il faut arrêter de se voiler la face sérieusement. Ils sont infoutus de battre de grosses équipes comme nous. Il faut se rendre à l’évidence : on s’emmerde face à eux et c’est tout. Les Clippers sont des gros nullards, et encore plus lorsqu’ils jouent sans Chris. Austin Rivers quoi, Raymond Felton quoi…
Sérieusement KD, tu les vois faire quoi cette année en playoffs ? Un premier tour, un deuxième à la limite…, et après ? Ça commence à saouler. À part les Spurs, et encore, qui va nous faire chier en playoffs ? Les Rockets ? Sérieusement, on ne pourra pas compter sur les autres pour se préparer aux finales face aux Cavs. Coller 20 points à tout le monde, c’est lassant. P’tain les gars, on est juste trop forts.
KD : On fait quoi alors ?
SC : J’sais pas. Autant se relâcher un peu, lâcher quelques matches en route… Comme ça, les autres vont prendre confiance et peut-être se mettre au niveau. Ce sera mieux pour nous.

 

Déboussolé à l’issue de cet échange, Durant en signant aux Warriors ne s’imaginait sans doute pas ce genre de « complications ».

© photo : Keith Allison from Hanover, MD, USA (Stephen Curry) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts