You are here
Bruits de vestiaire 

Serbie : Vincent Collet en veut à Tony Parker

Le sélectionneur français serait « dégoûté » de voir aujourd’hui la Serbie atteindre la finale.

« Les salopards ! » C’est le qualificatif employé par Vincent Collet, l’actuel sélectionneur de l’équipe de France de basket, pour évoquer les Serbes. La bande à Miloš Teodosić s’est qualifiée cette nuit pour la finale des Jeux olympiques de Rio, après une démonstration face à l’Australie, qui semblait pourtant favorite au vue du tournoi.

Le ressentiment de Collet est d’autant plus fort que la Serbie et la France se sont affrontées lors du premier tour du tournoi. Un drôle de match où la notion de « calcul » avait fait surface : une position X dans leur groupe leur assurait de rencontrer un adversaire Y, de l’autre groupe, en quart de finale. C’est bien connu, depuis plusieurs années, les Français sont loin d’être les meilleurs en mathématiques. Chaque tentative de calcul, d’anticipation, s’est révélée être périlleuse.

Ne pas battre la Serbie

Les JO de Rio n’ont pas échappé à la règle puisque la France a écopé d’une Espagne, en pleine montée en puissance, en quart de finale. Alors que la Serbie s’en tirait avec une bien faible Croatie. Bref, aujourd’hui la Serbie est en finale face aux États-Unis, tandis que la France doit déjà composter son billet retour.

(Re)lire Batum : « L’important pour moi, c’était mon contrat »

Collet ne digère pas : « J’avais pourtant demandé à Tony de rater ce shoot bordel ! » Le technicien fait référence au shoot décisif rentré, en toute fin de match contre les Serbes, par son meneur Tony Parker.

Un shoot, zéro médaille

Clairement, Collet, pas plus que son homologue ne voulait remporter cette rencontre. La preuve, s’il en fallait, aucun des deux n’a voulu prendre son dernier temps-mort à 30 secondes de la fin. Étonnant, dans une fin de match aussi serrée. « Si cet idiot ne rentre pas son tir, on perd. On joue les Croates en quart, on tape l’Australie en demi, puis finale face aux USA, re-scénarise Vincent Collet. Sans ce shoot, on avait la médaille d’argent putain ! »

La dure loi du sport qui se joue à peu de choses.

© photo : Christopher Johnson (Flickr: fun photos at Eurobasket 2011) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts