Bruits de vestiaire Hall of Fame 

Rudy Gobert : « Et en plus on me demande de jouer avec un meneur espagnol ? »

Print Friendly, PDF & Email

Être propulsé franchise player par défaut ne semble pas vraiment ravir le pivot français du Jazz, agacé par la direction prise par sa franchise.

Les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour Rudy Gobert. Le pivot français vient d’apprendre que son compère depuis ses débuts dans la ligue, Gordon Hayward, quittait le Jazz d’Utah pour rejoindre les Celtics de Boston. Un geste qu’il n’a nullement apprécié, Gobert n’y voyant là qu’une forme de trahison de la part de l’ailier. Mais ce n’est pas tout.

 

Ce départ intervient quelques jours après un autre changement majeur, au poste de meneur de jeu du Jazz. George Hill a préféré rejoindre les Kings de Sacramento, histoire de ruiner le début de la carrière de De’Aaron Fox, ou que ce dernier ne détruise sa propre fin de carrière. Le remplaçant de Hill ? Un certain Ricky Rubio.

Ce meneur est bien connu du Frenchy car il a la particularité d’être de nationalité espagnole. Or, l’Espagne et la France ont l’habitude de se rencontrer lors des compétitions internationales. Des matches qui tournent rarement en faveur de la France. Pour Gobert, la coupe est pleine.

« Que Gordon se casse comme un enfoiré, c’est une chose, aurait lâché le pivot. On fait une croix sur les playoffs mais au moins je vais claquer de la stat et je serai all-star donc ça va. Mais le problème, c’est l’Espagnol quoi… On perd notre meilleur joueur et en plus on doit joueur avec lui ? C’est abusé sérieux. »

Malgré sa colère, Gobert préfère attendre de voir comment les choses vont évoluer. Mais selon nos informations, toutes les options restent sur la table. Un transfert à San Antonio, pour rejoindre son compatriote Tony Parker, ne serait pas à exclure.

© photo : jan fante (länderspiel deutschland – frankreich) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts