You are here
En quête de vérité Exclusivité 

[Previews 2016-2017] Top 5 des joueurs qui tenteront de ne pas vous faire rire cette saison

C’est le défi que se lancent ces joueurs : ne pas tomber dans le ridicule cette année encore.

« Allez, cette année je ne fais pas de la merde. » Voilà ce que ne cessent de se répéter en coulisses certains joueurs NBA. Cette saison encore, ils tenteront le tout pour le tout, pour ne pas apparaître dans le « Shaqtin a fool », de finir en mème sur internet… bref d’être moqués par les fans de la ligue.

5 exaequo – Timofey Mozgov, Allen Crabbe, Bismack Biyombo…

Bien malgré eux, ils sont les premières victimes du nouveau salary cap imposé cet été. La ligue vient ainsi de sacrifier une génération entière de role players payés à prix d’or mais raillés pour leur performance. Ces trois-là, payés à plus de 15 millions de dollars la saison, tenteront d’arracher une place de titulaire. Et, à défaut de pouvoir tourner péniblement à dix points par match, d’avoir une influence sur le jeu pour ne pas être la risée de la ligue.

Potentialités de rigolade : vague de dépressions chez les statisticiens n’ayant jamais vus de rapport qualité/prix aussi mauvais

4 – Dion Waiters

Contrairement aux franchises des joueurs cités plus haut, le Heat a fait dans la sobriété financière pour signer l’ancien trublion des Cavs et du Thunder. Son défi s’avère périlleux à relever : émerger dans une équipe de bas de tableau à la hiérarchie sur les lignes arrières difficilement identifiable. Pas évident pour cet ex-fort potentiel déjà sur le déclin statistique.

Potentialités de rigolade : le voir tenter d’imiter Dwyane Wade

3 – Chandler Parsons

Son nouveau coach, à Memphis, veut faire de lui le nouveau LeBron James ; lui-même est persuadé que son arrivée doit permettre aux Grizzlies d’être candidats au titre… Pour la franchise du Tennessee, l’humour est déjà de la partie avant même que la saison ne commence. Sont-ce les prémisses d’une saison dans la bonne humeur ?

Potentialités de rigolade : les comparaisons incessantes avec son successeur à Dallas, un certain Harrison Barnes, devraient lui permettre de relativiser

 

2 – D’Angelo Russell


Un peu à l’instar de Russell Westbrook du côté du Thunder, mais en moins bon, le meneur des Lakers n’aura qu’une obsession cette saison : se gaver. Avec la retraite de Kobe Bryant et l’absence de leader, il aura quasi carte blanche pour le faire. D’autant que, selon nos informations, Luke Walton est persuadé d’avoir entre les mains… son nouveau Stephen Curry.

Potentialités de rigolade : le nombre de tirs et le pourcentage d’adresse sur la colonne d’à côté

1 – Ty Lawson

Faut-il déjà rire ou pleurer de la situation de l’ancienne pépite des Nuggets ? La saison n’a pas encore démarré que ledit Lawson… pause un lapin à son équipe. Mais où puise-t-il un tel potentiel comique ? Dans l’alcool ?

Potentialités de rigolade : les pots de fin de soirée avec DeMarcus Cousins, la rubrique fait divers du journal Sacramento Bee

Mentions : Lance Stephenson, Harrison Barnes

© photo : Keith Allison from Hanover, MD, USA [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts