Exclusivité Présidentielle US 2016 

Présidentielle US : les non-Américains demandent leur transfert aux Raptors

Print Friendly, PDF & Email

Grâce à Donald Trump, les Raptors pourraient ainsi se retrouver avec une super team.

La NBA est chamboulée. Alors que LeBron James appelle purement et simplement à la grève générale dans la ligue, les joueurs non-Américains sont dans l’expectative. D’aucuns se demandent de quoi leur avenir sera fait dans une Amérique présidée par Donald Trump.

 

La plupart préfèrent ne pas attendre la réponse et prendre les devants. « Comment continuer à être en NBA mais en fuyant les États-Unis ?, problématise Andrew Bogut, pivot des Mavs et président de l’association des étrangers de la ligue. Et bien en jouant à Toronto ! » Le Canada semble bien être le meilleur compromis et la terre promise pour ces joueurs étrangers.

Du côté des Raptors, on confirme. « Des dizaines d’agents nous appellent depuis ce matin ! », se réjouit un membre du staff de la franchise canadienne. Giannis Antetokounmpo, Danilo Gallinari, Steven Adams, les frères Pau et Marc Gasol… De nombreux noms ronflants pourraient gagner le Canada. De quoi imaginer la formation d’une super team.

Comment accueillir autant de « migrants » ?

Problème : la ligue compte plus de 110 joueurs étrangers. Or, un effectif NBA est limité à 15 places. Il paraît donc mathématiquement compliqué d’accueillir tout ces joueurs. « Il ne faut pas s’en faire pour ça, poursuit-on côté canadien. Si des joueurs comme Anthony Bennett ou Sacha Vujacic veulent venir, ils peuvent. Nous avons une équipe D-League. »

Par ailleurs, selon nos informations, le pivot des Lakers, Timofey Mozgov, de nationalité russe, n’aurait fait aucune démarche pour gagner le Canada.

© photo : Gage Skidmore from Peoria, AZ, USA (Donald Trump) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts