You are here
Exclusivité Reportage proche du terrain 

Pourquoi les Knicks vont retrouver les sommets grâce aux JO de Rio

La franchise new-yorkaise n’a qu’une hâte : que les JO se terminent pour récupérer un Carmelo Anthony plus motivé que jamais.

Les New York Knicks participeront aux playoffs 2017. Et plus si affinité. Voilà ce dont les dirigeants new-yorkais sont résolument persuadés. Ces derniers ne se basent pas sur le recrutement estival (Derrick Martell RoseJoakim Simon Noah ou encore Courtney Lee). Non, cet optimisme est lié à un joueur de Team USA, actuellement aux Jeux olympiques à Rio (Brésil) : Carmelo Anthony, qui n’est autre que la superstar de l’équipe. Ce dernier participe à sa 4ème olympiade consécutive, preuve d’une longévité exceptionnelle à ce niveau.

Plus impressionnante encore, sa capacité à dominer lors de ces compétitions internationales.  Hormis au JO 2004 à Athènes, où « Melo », encore très jeune, n’a pu empêcher le naufrage de Team USA, il a toujours été l’une des figures de proue de cette équipe. Lors du Championnat du monde de 2006, il terminait tout simplement meilleur scoreur avec près de 20 points de moyenne, et une attitude irréprochable. En 2012, à Londres, il terminait second marqueur derrière Kevin Durant avec 16 points de moyenne… en 18 minutes de temps de jeu. Son coup de chaud face au Nigeria (37 points… en un quart d’heure de temps) a bien aidé.

Déjà une commande de t-shirts pour les playoffs ?

C’est de notoriété publique : Carmelo Anthony s’épanouit dans le format FIBA. Mais que viennent donc faire les Knicks dans cette histoire ? Tout l’enjeu se situe quand l’ailier entame la saison suivant une compétition internationale. Que ce soit avec les Nuggets de Denver, ou avec les Knicks, il a toujours connu ses meilleurs exercices au lendemain d’une compétition. Ses deux saisons les plus accomplis en playoffs, sur le plan collectif, ont lieu après des JO. Et sur le plan individuel, sa meilleure performance au scoring intervient après le CM.

[infogram id= »5a0691e8-1ae6-43b9-bc47-21ec749c1944″]

D’où l’enthousiasme affiché par les dirigeants new-yorkais, Philip Douglas Jackson en tête. Selon nos informations, ce dernier aurait déjà commandé l’impression de 20 000 t-shirts aux couleurs de la franchise. Sur le vêtement, une inscription : « Back in NBA playoffs baby ! » Surplus de confiance légitime ? « On sait que Carmelo revient toujours surmotivé après une campagne avec l’équipe nationale, confirme une source proche du joueur. Pas question qu’il en soit privé d’ailleurs ! Avec Team USA, il évolue dans une culture de la gagne absolue. Ça le change d’avec les Knicks, un peu comme Cousins avec les Kings. Ce facteur-là, cumulé au recrutement solide, je vois mal NYC ne pas revenir aux sommets dès cette année. »

(Re)lire DeMarcus Cousins veut finir sa carrière avec Team USA

À condition peut-être qu’il empoche une nouvelle médaille d’or à Rio, que dans un rôle de leader à NYC il se sublime une fois pour toute, que ce qui ressemble à un déclin statistique n’en soit pas un, que ces camarades de jeu ne se perdent pas dans l’infirmerie des Knicks…

© photo : Tim Shelby from Arlington, VA, US [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts