You are here
Hall of Fame Reportage proche du terrain 

Pour se renflouer, la Grèce veut taxer le salaire d’Antetokounmpo

La nouvelle fait grand bruit dans le pays alors que le jeune ailier vient de signer un juteux nouveau contrat.

100 millions de dollars sur quatre ans, soit 25 millions à la saison. C’est le contrat mirobolant que vient de parapher Giannis Antetokounmpo, le talentueux ailier des Bucks de Milwaukee. Un jeune homme de 21 ans originaire du Nigeria qui, on le rappelle, à la particularité d’avoir la nationalité grecque. Il devrait d’ailleurs être le seul représentant de son pays lors de la prochaine saison NBA.

Il va surtout devenir le sportif grec le mieux payé de l’histoire. De quoi donner des idées… au gouvernement de l’un des pays les plus en difficulté financière au monde. Récession depuis 2008, chômage avoisinant les 25%, une dette publique à près de 175% de PIB… C’est peu dire que cet l’état a quelque peu mis dans l’embarras économique l’Union européenne. 

42% de taxe

Si bien qu’aujourd’hui, la moindre bonne nouvelle, surtout si elle a un rapport avec l’argent, fait sauter de joie le premier ministre Aléxis Tsípras. Ce dernier n’a pas manqué de saluer la signature du contrat d’Antetokounmpo. Et dans la foulée… de faire voter une loi qui fait beaucoup parler au pays.

Ladite loi dit : « Tout Grec décidant d’œuvrer dans un cadre professionnel sportif aux États-Unis d’Amérique, et particulièrement ceux mesurant plus de deux mètres, devra s’acquitter d’une taxe de 42% sur son salaire. »

42%, le pourcentage est élevé, à la hauteur des difficultés économiques de l’État. « C’est ça ou la faillite », justifie Tsípras. Contacté par la rédaction, Antetokounmpo n’a pas souhaité s’exprimer.

© photo : Keith Allison [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts