You are here
Bruits de vestiaire 

Maison de retraite : les conseils de Kobe à Tim Duncan

Tout jeune retraité, la légende des Lakers Kobe Bryant a livré ses meilleurs tuyaux en matière de choix de maison de retraite. De quoi pousser l’intérieur des Spurs vers la sortie ?

Partira ? Partira pas ? Pour l’heure, aucune information officielle ne sort quant à la décision de Tim Duncan. L’intérieur mythique des San Antonio Spurs, âgé de 40 ans, est pressenti pour quitter la NBA après une nouvelle élimination prématurée en playoffs, face au Thunder. Cette saison, avec son coéquipier Andre Miller, et l’autre multi-all-star Kevin Garnett, Tim Duncan était tout simplement le joueur le plus âgé de la ligue.

Depuis plusieurs années, la question de sa retraite est posée. Mais l’arrivée, à l’intersaison dernière, de LaMarcus Aldridge (une relève intérieure assurée donc), laisse à penser à un départ. Selon nos informations, Kobe Bryant et Tim Duncan ont eu un récent échange téléphonique à ce propos.

« Rejoins-moi Timmy »

« NBA sur écoute » a pu se procurer une partie de cette conversation, entre Duncan et l’ancien joueur des Lakers, retraité depuis avril 2016. « Je pense que c’est le moment de venir me rejoindre Timmy, tente de convaincre Bryant. T’as voulu la jouer discret cette année, c’est tout à ton honneur. Mais tu vois, un moment donné, il faut partir. Tu te souviens de mon dernier match ? Je claque 60 points quoi ! Et on gagne ! Toi pareil, tu plantes 19 points face à OKC. C’était autant que les cinq matches précédents ! C’est pas 60 pions hein, mais c’est pas mal. Et puis je sais pas toi, mais LaMarcus-là, il te pousse vers la sortie non ? »

Là, Duncan et son flegme légendaire répondent avec une simplicité déconcertante : « Oui. » Alors Kobe de poursuivre : « J’ai un conseil important à te donner pour la suite, c’est le choix… de la télévision.

La télévision ?

Oui, en maison de retraite. C’est la clé pour un bon séjour en pension complète. Moi je suis dans un EHPAD de Beverly Hills, près de LA. C’est important de te retirer pas trop loin de ta franchise natale. Comme ça, les fans peuvent venir te voir, t’amener des chocolats. Dans ma chambre, écran plat de 3 mètres sur 2. Les playoffs, j’ai l’impression d’y être. Et puis je te dis pas pour 2K ! »

Bryant encore : « Autre élément hyper-important : vérifier qu’il n’y ait pas déjà d’anciens joueurs NBA dans la maison. C’est prendre le risque de tomber sur d’anciens coéquipiers que tu détestes et qui sont devenus des toxicos en faillite. J’ai failli me retrouver avec Carlos Boozer par exemple ! Pire encore, tomber sur d’anciennes légendes NBA, des vieux cons. On m’en a raconté des belles, comme quoi des types comme Pippen viennent se la raconter au moment de la soupe, en crachant sur les Warriors notamment. »

L’argument Ginette

Le troisième meilleur scoreur de l’histoire a un dernier conseil pour Duncan : « Avoir si possible un terrain de basket dans l’établissement. C’est un bon moyen de se maintenir en forme. Et surtout, pour te la péter y a pas mieux. Chez moi, même Ginette y passe ! »

Devant de tels arguments, comment Duncan pourrait s’imaginer revenir ?

© photo : Michael Sandoval [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts