You are here
En quête de vérité Exclusivité 

Les dinosaurologues s’inquiètent du cas Chris Bosh

La communauté scientifique est très inquiète quant à l’avenir du dernier représentant de l’espèce.

« Bien sûr qu’on suit ce dossier de près. Et on est plutôt très inquiets. » Les mots de Bill Cowens en disent long. Cet éminent scientifique de la Dinosaurus University of Columbus fait référence au « cas » Chris Bosh. En fin de saison dernière, de nouveaux caillots sanguins ont été pronostiqués dans le mollet de l’ailier fort du Heat de Miami. Une maladie qui met, pour l’heure, en suspens la carrière du joueur.

Mais les scientifiques vont encore plus loin : ils craignent pour la vie de Chris Bosh. « Si par malheur il était amené à mourir, poursuit Bill Cowens, dans la mesure où il est le dernier représentant de l’espèce, ce serait une nouvelle extinction, 65 millions d’années après. Ce serait terrible. »

Des clones en plus des enfants ?

Des espoirs de survie de l’espèce sont tout de même permis. Les dinosaurologues comptent sur Lennox, Jackson, Dylan Skye, Trinity et Phoenix Avery qui sont les enfants de Bosh. « Mais pour l’heure, on n’est encore sûrs de rien. On reste prudent. » Pour prévenir à une éventuelle catastrophe, les scientifiques ont réalisé des prélèvements sanguins pour réaliser d’éventuels clones.

L’intéressé, lui, se dit prêt à rejouer sous anticoagulants.

© photo : Flickr user Keith Allison [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts