En quête de vérité Exclusivité 

Les Bulls réclament… la suppression de la ligne à trois points

Print Friendly, PDF & Email

Alors que de plus en plus de voix dans la NBA évoquent l’idée d’une ligne à quatre points, les Bulls de Chicago prennent le contre-pied.

Voilà ce qui s’appelle prendre le taureau par les cornes. Selon nos informations, des dirigeants de la franchise de l’Illinois, les Chicago Bulls, auraient déposé un recours en vue de la suppression pure et simple de la ligne à trois-points. Une petite « bombe » vient donc d’être lâchée sur la ligue, quand on sait que la ligne à 7,23 mètres a été instauré en 1980.

De 14 à 24 tirs primés

Surtout, ce recours va à l’encontre de la tendance actuelle. D’abord parce que les équipes de la ligue utilisent de plus en plus cette arme. En 2000 par exemple, les équipes prenaient en moyenne un peu moins de 14 tirs primés par match ; la saison dernière, cette moyenne a grimpé à 24. Le basket pratiqué par les Warriors des « Splash brothers » incarne parfaitement ces constats. Aujourd’hui, il n’est plus rare de voir un Stephen Curry ou un Damian Lillard envoyer des missiles à 8, 9 voire 10 mètres du cercle.

Tant et si bien que certaines voix s’élèvent pour l’instauration d’une nouvelle ligne… à quatre points. Le encore très respecté Phil Jackson a été le dernier en date à le faire. Tout ces éléments rendent encore plus surprenant la position de Chicago. D’autant que cette équipe, à travers la décennie, s’est montrée plutôt à son avantage dans le domaine (voir plus bas).

Des Bulls qui, on le rappelle, ont connu une intersaison mouvementée : départs des cadres Derrick Rose, Pau Gasol et Joakim Noah, et arrivées de Rajon Rondo et Dwyane Wade. Ces deux derniers occuperont donc la ligne arrière de Fred Hoiberg en compagnie Jimmy Butler. Il est d’ailleurs important de noter que les trois All-star en question ne sont pas connus… pour être de grands shooteurs à trois-points.

[infogram id= »0504623d-b1e2-422c-83a9-67a32f56e00b »]

Un test sur une année ou deux ?

Faut-il y voir une coïncidence avec le recours ? « Ah non mais rien à voir !, balaye le GM de la franchise, Gar Forman. Nous on considère que le tir à trois-points « dépurifie » le jeu. Vous savez, dans les années 1990, Michael, Scottie, ils y allaient. C’est pas comme un Curry qui balance de loin. Nous, on pense que ce serait bon pour la ligue de faire le test sur une année ou deux sans ligne, avec des raquettes blindées, du jeu posé sans pouvoir écarter le jeu… Mais je le répète, ça n’a absolument rien à voir avec notre effectif. »

La preuve avec Wade et Butler. Le premier ne surveillera qu’une chose cette année : son compte en banque ; et le second : sa ligne de stats. En revanche, Rondo, avec un tir de plus en plus ressemblant à celui de son ancien coéquipier Ray Allen, ne supporte pas l’idée. Au point de se ranger derrière un Mark Cuban qui réclame… une ligne à trois-points reculée.

© photo : Jsteperry [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts