You are here
Bruits de vestiaire 

Lance Stephenson, futur MVP de la prestigieuse ligue chinoise

Toujours à la recherche d’un club, l’arrière serait à deux doigts de gagner la Chine, où le titre de meilleur joueur lui semble promis.

C’est l’une des plus sales histoires de cette intersaison. Lance Stephenson, l’ancien quasi-allstar des Pacers, est aujourd’hui tout près de la porte de sortie NBA. Laissé libre par Memphis, après un passage délicat (en français : complétement foiré) l’année dernière aux Clippers de Los Angeles, il est toujours à la recherche d’un club, alors que des joueurs du calibre de Kent Bazemore ont bien été capables d’obtenir une grasse prolongation de contrat. En l’occurrence, 70 millions sur quatre ans

Il n’en veut pas aux Nets

Une première rumeur, que nous ne sommes pas en état de confirmer à l’heure de ces lignes, l’envoyait du côté des Pelicans, qui lui proposaient un test. Pire encore, les Nets auraient été intéressés par le joueur fantasque. Une information… démentie dans la foulée par la franchise new-yorkaise. Affront ultime ? À entendre un proche de Stephenson, pas vraiment : « Lance n’a eu aucune difficulté à vivre ce refoulement. Même s’il a bien conscience qu’il s’agit des Nets… » Franchise qui, on le rappelle, risque de ne plus connaître les playoffs avant 2024.

Au panthéon du basket chinois ?

Alors quel avenir pour le trublion ? Selon nos informations, Stephenson lorgnerait… la Chine et sa prestigieuse « CBA » (Chinese Basketball Association), le pendant de la NBA en Asie. L’excentricité affichée par cette ligue collerait parfaitement au caractère du joueur. L’ex-Pacer aurait l’occasion de jouer comme bon lui semble, dribbler, shooter, dribbler et shooter encore, permettant d’exprimer sa créativité sans fin. Aussi, il rejoindrait le panthéon du basket chinois qui compte déjà quelques grands noms comme Michael Beasley ou Stephon Marbury, anciens MVP de la ligue, ou encore les vedettes Jordan Crawford et Quincy Douby.

À noter que cette décision pourrait donner des idées aux autres victimes de l’injustice estivale : Josh Smith, Dion Waiters

© photo : Lewe92 [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts