Exclusivité Rumeur very fiable 

Lance Stephenson en partance… pour la Syrie

Print Friendly, PDF & Email

Coupé par la plus mauvaise équipe de la ligue, l’ex-Pacer se serait résolu à partir faire le djihad.

« C’est terminé, je pars faire le djihad. » C’est par cette déclaration choc que Lance Stephenson a réagi à l’annonce de sa poussée vers la sortie des Pelicans. Une déclaration à prendre avec beaucoup de sérieux. Pour la comprendre, un retour en arrière s’impose.

Hornets, Clippers, Grizzlies, Pelicans. Depuis son départ des Pacers, où son potentiel avait commencé à germer, Lance Stephenson enchaîne les équipes et se cherche. Ou, précisément, il cherche une équipe qui voudrait bien de lui. À New Orleans, ravagée par les blessures sur les lignes arrières, l’arrière pensait avoir trouvé son nouveau chez lui. Malgré un contrat non garanti, l’homme parvenait plus ou moins sa place en sortie de banc, pour tenter d’épauler le pauvre Anthony Davis.

 

Malheureusement pour lui, il a lui aussi succombé à une blessure nécessitant une opération, et donc une longue absence. Alors que d’aucuns imaginaient que la ligue accorde une exception à la franchise pour l’acquisition d’un nouveau joueur, tout en gardant Stephenson, les Pelicans ont pris les devants… en coupant le joueur. Et cela, pour libérer une place à Archie Goodwin, lui-même coupé par les Suns.

« Se radicaliser un peu plus »

Une nouvelle dévastatrice pour l’intéressé. « Se faire couper par la pire équipe de la ligue, même en étant blessé, vous imaginez un peu ? », remarque son agent Bill Cowens. Dès lors, quel avenir pour lui en NBA ? Quelle franchise pourrait encore jeter son dévolu sur le trublion ? Nous évoquions, il y a plusieurs mois, la possibilité d’un départ vers la Chine.

 

Vers un bannissement à vie ?

Mais selon nos informations, son avenir ne se jouerait pas en Asie, mais au Moyen-Orient : en Syrie. « J’ai vraiment peur que cette nouvelle ne le radicalise un peu plus, observe un proche. Un départ en Syrie n’est pas à exclure. On va tout faire pour l’en dissuader. » En perte d’identité et de repères sur le terrain et dans la vie, Stephenson connaitrait une vulnérabilité intellectuelle et une perte de sens, propre à tous les candidats au djihad. La ligue envisage déjà des sanctions, comme le bannissement à vie du joueur.

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts