You are here
Bruits de vestiaire Exclusivité 

Kevin Durant joue avec des boules Quies

La recrue des Golden State Warriors a trouvé la parade aux huées du public.

Les Warriors vont devoir s’y faire. En signant Kevin Durant cet été, les finalistes en titre sont devenus les mal-aimés de la ligue, et cela quelques mois seulement après avoir été adulés par l’Amérique toute entière.

Ce désamour s’exprime déjà par les huées du public adverse. La principale victime de ce traitement de défaveur est – et sera vraisemblablement durant toute la saison – bien évidemment Kevin Durant, l’ancien joueur du Thunder d’Oklahoma City.

Déjà sifflé lors de matches de préparation avec Team USA, le MVP 2014 a connu le même sort il y a quelques jours, à Vancouver, lors du premier match de préparation des Warriors face aux Raptors.

Éviter la perte de confiance

À la sortie du match, l’intéressé déclarait : « J’étais tellement concentré dans mon match que je n’ai pas fait attention ou entendu les sifflets ou quoi que ce soit. » L’ailier ne dit pas tout. Il ne s’agit pas seulement de « concentration ». Car selon nos informations, Durant portait des boules Quies pour parer aux injures du public.

« Kevin a besoin d’être aimé, nous confie un proche, si non, il perd confiance. On sait que pendant quelques mois, il risque d’être sifflé partout dans la ligue. Alors on lui a proposé cette idée. »

Ces protections auditives, hyper discrètes, sont quasiment invisibles à l’œil nu. D’après nos sources, c’est la première fois qu’un joueur a recours à ce procédé. Même LeBron James, au moment de quitter Cleveland pour Miami, s’était refusé à l’utiliser.

Ces boules Quies posent aussi question quant à la communication avec ses nouveaux partenaires de jeu. « Ce ne sera pas un problème, rassure ce même proche. Kevin connaît par cœur son nouveau rôle : shooter ou passer le ballon à Stephen Curry. »

© photo : Keith Allison from Owings Mills, USA (Kevin Durant) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts