Bruits de vestiaire 

Jae Crowder veut occuper l’espace médiatique

Print Friendly, PDF & Email

C’est la volonté affichée par l’ailier des Boston Celtics depuis plusieurs jours : parler, parler, parler.

Jae Crowder a littéralement envahi les colonnes de Basket USA avec ses récentes déclarations. (Capture d'écran)
Jae Crowder a envahi les colonnes de Basket USA avec ses déclarations. (Capture d’écran)

C’est sans doute l’une des belles histoires de cette intersaison : celle d’un role player qui veut faire entendre sa voix. Ces derniers jours, Jae Crowder a décidé d’occuper l’espace médiatique avec plusieurs sorties à scandale. Sa première déclaration choc de l’été date d’il y a quelques jours, à propos de la signature de Kevin Durant aux Warriors. Il ne digère pas : « Nous étions la seule équipe à s’être imposée à Cleveland et Golden State. Une seule franchise y est parvenue, les Boston Celtics […] On les a battus, et il les rejoint ! »

En guerre avec son cousin par la dread

Nouvelle pique, quelques jours plus tard, quand il estime que ses Celtics doivent viser la finale de conférence. Et que Cleveland est la seule équipe à battre à l’Est : « Toronto n’est pas une équipe qui nous inquiète. Je crois que Cleveland est la meilleure équipe. Voila ce qu’il en est. » De quoi s’attirer les foudres de son cousin par la dread DeMarre Carroll, joueur des Toronto Raptors.

Rebelote par la suite, quand le joueur revient sur la signature d’Al Horford, dans une franchise qui, on le rappelle est labellisée « on fait peur à tout le monde niveau transfert mais on n’attire quasiment personne » depuis plusieurs années : « Il est parfait pour nous. On lui a dit. Il y avait Washington et plusieurs équipes qui le voulaient mais on a gagné quatre fois contre les Wizards, et il ne faut pas aller là-bas. »

Devenir un homme d’influence

Ces trois prises de position consécutives sont le symbole d’un joueur qui veut faire entendre sa voix. À défaut de pouvoir s’exprimer pleinement, et correctement, sur un terrain. Selon nos informations, Crowder a récemment déclaré vouloir devenir « un leader vocal dans cette ligue, quelqu’un dont la parole porte ». Un homme d’influence en somme. C’est d’ailleurs tout sauf un hasard si ses tweets sont rédigés… exclusivement en majuscule.

Un moyen comme un autre, pour le nouvel homme fort de Boston, de se faire entendre (écrire en majuscule, c’est plus audible, c’est prouvé). Voilà probablement pourquoi Kevin Durant n’a pas osé signer.

© photo : scott mecum [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts