You are here
Bruits de vestiaire Exclusivité 

Harrison Barnes : « Moi aussi avec 25 tirs par match, je peux être Kevin Durant »

L’ancien joueur des Warriors, aujourd’hui à Dallas, tient à rappeler que lui aussi, il est du calibre d’un MVP potentiel.

Agacé Harrison Barnes ? Le mot est faible. L’ailier des Mavericks de Dallas semble ulcéré par les multiples comparaisons faites durant cette finale à l’occasion du remake, troisième du nom, entre les Golden State Warriors et les Cleveland Cavaliers. Le successeur à son poste Kevin Durant semble bien parti pour remporter le titre et par la même occasion le trophée de meilleur joueur de cette finale.

« Et alors ?, réagit Barnes, gentiment évacué l’été dernier pour faire de la place à KD. Vous vous souvenez de combien de shoots j’avais le droit par match ? À peine 9. En playoffs, c’était pire à côté des deux autres fous furieux (sans doute Stephen Curry et Klay Thompson) ! Vous me donnez 25 tirs par match et moi aussi je peux être Kevin Durant. Regardez ce que j’ai fait à Dallas cette année bordel de cul. »

Shooter plus pour marquer plus

Et l’ailier de se lancer dans une longue tirade mathématiques à base de produit en croix : « C’est simple, Durant tire 19 fois en moyenne en carrière pour 27 points. Moi 10 fois pour 12 points. Deux fois plus de tirs, deux fois plus de points, non ? »

Sa logique, imparable, ne souffre d’aucune contestation. À un fait statistique près pour cette année : l’un et l’autre ont shooté autant cette saison en moyenne (16), mais pas avec la même efficacité semble-t-il. Pire, l’an passé en finale, Barnes a semblé rencontrer quelques difficultés pour mettre le ballon dans le cercle. « En shootant davantage, mon pourcentage serait remonté », défend-t-il aujourd’hui fort logiquement.

Et Golden State mènerait sans aucun doute tout aussi facilement dans cette finale face aux Cavs.

© photo : Agência Brasil Fotografias [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts