Bruits de vestiaire 

Fautes techniques : les ambitions de DeMarcus Cousins

Print Friendly, PDF & Email

Le pivot des Kings entend limiter le nombre de fautes techniques reçues à une vingtaine pour la saison à venir.

DeMarcus Cousins est un homme apaisé, et cela se voit. Récemment, on a pu le voir lâcher quelques bons mots et même rigoler devant la presse. Sa jovialité contagieuse est loin d’être le fruit du hasard.

« Son été avec Team USA lui a fait le plus grand bien, assure un proche du pivot. La médaille d’or, retrouver, voire trouver, le goût de la victoire, c’est évidemment positif pour lui. » Au point que, selon nos informations, Cousins aurait tout simplement envisagé de finir sa carrière avec la sélection nationale… et ne plus « JAMAIS » revenir jouer en Californie.

Ce temps de tergiversation semble révolu. Le recrutement estival de sa franchise, de très bonne fracture, l’a rassuré. « Faire venir Ty Lawson par exemple est une très bonne idée, poursuit une source. Prendre des coups les soirs de défaite, c’est son truc à DeMarcus. »

Même la situation du 2ème meilleur joueur de l’équipe, Rudy Gay, qui a clairement indiqué que ce serait sa dernière année avec cette équipe (ambiance…) et dont le transfert en cours de saison ne fait aucun doute, ne semble pas inquiéter Cousins. 

En finir avec la comparaison avec Rasheed Wallace

« J’ai une médaille d’or maintenant ! », ne cesse-t-il de s’enthousiasmer en réponse aux questions « dérangeantes ». Cet apaisement devrait se traduire sur le terrain. Et notamment vis-à-vis des fautes techniques. Cousins est connu pour sa propension à en recevoir un certain nombre au cours d’une saison.

[infogram id= »8572e82d-367d-4a1b-96c4-3b8adfafa63c »]

Mais cette saison, l’objectif est annoncé : pas plus… de 20 fautes techniques. C’est un peu plus que sa moyenne chaque année depuis le début de sa carrière. L’an passé, il en avait reçu 17.

« Vu la qualité de l’effectif et la « culture » de la franchise depuis plusieurs années, c’est tout à fait envisageable, confie ce même proche. Alors qu’on arrête de le comparer à Rasheed Wallace bordel ! » Ledit Wallace n’a, lui, raté que deux fois les playoffs en carrière.

© photo : Mike (Flickr: (2013-12-21) Kings at Magic 10) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts