Bruits de vestiaire Exclusivité 

[EXCLUSIF] Un extrait du morceau de rap chanté par LeBron James et Kevin Durant

Print Friendly, PDF & Email

Confirmation a été faite que les deux hommes, qui s’affrontent actuellement en finale NBA, ont bien collaboré sur un morceau de rap.

Ce qui n’était qu’une rumeur, dont nous-mêmes n’étions pas au courant, s’est transformée en fait avéré et confirmé. Selon nos confrères d’ESPN, LeBron James et Kevin Durant ont bien collaboré sur un morceau de rap en commun. Les faits remonteraient à il y a quelques mois.

Ni l’un ni l’autre n’a voulu rendre l’information publique mais la rédaction de « NBA sur écoute » a pu se procurer en exclusivité un extrait de la chanson en question.

Un hommage aux rappeurs de la côte ouest ?

Malheureusement, nous sommes seulement en mesure d’en faire une retranscription écrite et pas d’en diffuser le son. Cet enregistrement étant pour l’heure placé sous haute surveillance. L’affaire est, vous vous en doutez, très sensible.

Pour autant, nous sommes en mesure de vous dire que le son, le « beat » en question est directement inspiré de « Still D.R.E. » de Dr. Dre ft. Snoop Dogg. Il faut sans doute y voir un hommage des deux all-stars envers les plus grands rappeurs de la côte ouest américaine.

Voici quelques extraits des paroles, retranscrites par nos soins en français. Le rendu est somme toute moins impressionnant que les paroles originales.

Yo, yo, yo,

Pour tous les gens de l’Ohio. Et de l’Oklahoma aussi. Yo yo yo…

LBJ : Fidèle comme un agneau, je suis le gars d’Akron. Tu crois que j’déconne ?

Quand j’amène mes talents à South Beach, je le fais pour Cleveland.

Un titre, deux titres, trois… Nan deux à Miami. Le troisième, je le gardais pour ma vraie patrie.

[…]

Je suis le roi d’Akron, de Cleveland et Miami, la NBA est à moi.

Ceci est un royaume dont je suis l’unique roi.

[…]

KD : Ne vous offusquez pas, j’ai toujours la foudre en moi.

Les Warriors m’ont fait du pied, je n’ai pas pu résister.

Chaque soir je rêve de toi, ma bague tant rêvée, je sais que cette année, elle ne peut pas m’échapper.

Mais chaque soir suivant, je rêve encore d’où je viens, je ne t’oublie pas Russ, Ener et Billy Donov’.

Vous êtes mes frères à jamais. Mais ce titre-ci est moi, D-Green et Curry.

Patience, je reviendrai comme Bron pour un titre à OKC.

Nous espérons être en mesure de diffuser le morceau prochainement.

© photo : Illustration Bleacher Report

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts