You are here
Exclusivité 

Draymond Green réclame LeBron James et Greg Oden pour son film porno

Le joueur des Warriors serait « grave chaud » pour participer au tournage qu’on lui a proposé, à la condition d’intégrer James et Oden.

C’est, depuis des mois pour ne pas dire des années, de notoriété publique : si Lance Stephenson est un agité du bocal, Draymond Green, lui, est un obsédé de l’entrejambe. On en a eu la nouvelle démonstration, il y a quelques jours. L’appareil génital de l’ailier des Golden State Warriors s’est retrouvé, par mégarde, sur les réseaux sociaux. Le filou avait d’abord plaidé non-coupable, évoquant un piratage de compte. Avant de se raviser, et de remettre la faute sur un pouce un peu trop baladeur.

Re(lire) : Draymond Green, cet obsédé de l’entrejambe

Ce triste épisode aurait pu en rester là. Mais non. Car comme le rapporte le site TMZ, suite à la diffusion du cliché olé-olé, une société de production lui proposé 100 000 dollars… pour jouer dans un porno. En se basant sur le « Dray’s monster penis », ce film serait naturellement intitulé « Drayzilla ». Selon nos informations, le membre de Team USA serait « grave chaud pour se lancer dans une nouvelle expérience », sans se montrer plus précis sur la suite de sa carrière en NBA.

La perspective d’un trio d’anthologie

En revanche, l’amateur de chat-bite devant l’éternel a posé certaines conditions : « Je veux que LeBron [James] m’accompagne sur ce tournage. » Avant d’ajouter au producteur : « Vous connaissez Greg Oden ? Je crois que sa réputation n’est plus à faire hein… Ce serait pas mal de l’ajouter, d’autant qu’il se fait un peu chier en ce moment. Ça sera peut-être l’occasion de le faire revenir en NBA. À nous trois, c’est sûr, on formerait un sacré trio ! »

La participation de LeBron James à ce type de production cinématographique n’aurait rien d’étonnant. Car la superstar des Cavaliers de Cleveland est un habitué du genre. Il s’était même carrément laissé aller… lors d’un temps-mort des dernières finales NBA face aux Warriors.

Greg Oden n’est pas non plus novice en la matière ; il n’avait pas hésité a exhibé ses parties.

Ces éléments permettent d’imaginer une superproduction au casting de rêve. Certains internautes commencent déjà à proposer quelques titres : « À trois on y va, dedans », « Les enfileurs des anneaux », « NBA : Where Bukkaking Happens »… On ne connait pas encore la date de sortie.

© photo : Keith Allison (Draymond Green) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts