You are here
En quête de vérité Reportage proche du terrain 

Draymond Green, cet obsédé de l’entrejambe

Pour les proches du joueur des Warriors, sa suspension pour le match 5 face aux Cavs n’a rien d’étonnant : sa fascination pour l’entrejambe lui a déjà valu de nombreux ennuis par le passé.

« Oh non pas encore ! », « Draymond a recommencé ? C’est pas vrai ! »… Scène de désolation chez les Green. La famille proche de Draymond Green, le joueur des Golden State Warriors, vient de revoir la scène musclée entre LeBron James et leur poulain, lors du match 4 des finales NBA. Auteur d’un geste encore limite, l’intéressé apprendra quelques jours plus tard qu’il est suspendu pour le match 5. Autrement dit, il pourrait rater le sacre de son équipe, à une victoire du titre.

Deux chat-bites par recré

Ce n’est pas tant la surprise que la colère qui domine dans le clan Green. Martha, sa tante, est la première à s’agacer : « Draymond a un vrai problème avec ça. Ça fait des années que ça dur. On a beau lui répéter… » « Ça » ? On demande à l’intéressée d’être un peu plus précise. « Vous savez, Draymond est loin d’être un homosexuel hein. Malgré tout, il est absolument obsédé… par l’entrejambe. Les médecins n’ont jamais su nous expliquer. Cette « passion », si je puis dire, a démarré quand il était enfant. À l’école, il n’arrêtait pas de faire des chat-bites. » « C’était au moins deux par récré… », soupire son cousin, une de ses « victimes » favorites.

Un geste devenu automatique

Avec le temps, les soucis de Green ont évolué. « Au collège, il avait cette tendance à lever la jambe vers l’entrejambe de ses adversaires, raconte sa mère. C’était comme un mouvement automatique en fait. » « Moi je pense qu’il n’y a rien de méchant là-dedans, il n’a pas conscience de ce qu’il fait, défend son cousin. Bon, ça fait quand même sacrément mal ! » Des coups qui lui valurent moult suspensions et sanctions par le passé, partout où il est passé.

Ses proches n’ont eu cesse de le prévenir qu’en NBA, ces gestes pourraient prendre une nouvelle dimension. Ce qui est le cas aujourd’hui, alors qu’il avait, semble-t-il, réussi à se contrôler lors de ses premières saisons dans la ligue. « On ne comprend pas pourquoi il a replongé…, déplore Martha. Surtout maintenant. »

Le timing de cette rechute n’aurait pas pu être plus mauvais.

© photo : Keith Allison [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts