Bruits de vestiaire Exclusivité 

DeMarcus Cousins sur les Pelicans : « Putain mais c’est quoi ces ploucs encore ? »

Print Friendly, PDF & Email

À peine arrivé chez les Pelicans, DeMarcus Cousins a déjà des mots durs envers ses nouveaux coéquipiers.

DeMarcus Cousins est un éternel insatisfait. Quelques jours après que Vlade Divac, le patron des Kings Sacramento, a eu la bienveillance de le transférer aux Pelicans de la Nouvelle-Orléans, le voilà qu’il critique déjà ses nouveaux partenaires de jeu. « Sérieusement…, soupire l’intérieur en pensant à Solomon Hill. Je crois que c’est pire qu’avant. »

Koufos, Tolliver… Il pense avoir déjà donné

Il faut dire que depuis son arrivée aux Pelicans, et son association avec Anthony Davis, a suscité nombre de fantasmes. Or malgré les bonnes prestations du tandem, l’équipe n’a toujours pas gagné un match avec sa nouvelle recrue. Il faut dire qu’autour du duo Cousins-Davis, l’effectif n’est peut-être pas aussi reluisant que certains laissent entendre. « Des ploucs !, aurait même qualifié en coulisses Cousins. J’en ai marre de ne jouer qu’avec des ploucs. Et Dieu sait que je pensais avoir déjà donné entre Anthony Tolliver, Chuck Hayes ou Kosta Koufos ! Ces mecs n’ont jamais rien gagné, ça se voit. »

 

Le fait est que NOLA a beaucoup perdu dans l’échange pour la vedette. Et que Jrue Holiday, censé devenir le maître à jouer de l’ensemble, souffre d’une timidité chronique dans le jeu. Résultat Cousins perd déjà la pédale en continuant d’alimenter son casier à fautes techniques. Poursuivra-t-il l’aventure Pelicans à l’issue de la saison ? Difficile à dire. Une chose est sûre, il continue de bouillir intérieurement.

Les Kings, actuellement mieux placés pour arracher le 8ème spot, devraient faire en sorte de ne « surtout pas » se qualifier pour les playoffs par peur de représailles.

© photo : Mike (Flickr: (2013-12-21) Kings at Magic 10) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts