You are here
Bruits de vestiaire Exclusivité 

DeMarcus Cousins rêve de rencontrer Serge Aurier

La condamnation du défenseur parisien est tombée jusqu’aux oreilles du pivot des Kings. Depuis, il est fasciné par l’univers Aurier.

C’est ce qui s’appelle avoir un coup de cœur. En début de semaine, DeMarcus Cousins, tombait par hasard – les aléas du web comme on dit – sur un article de l’Équipe. Le papier en question relatait la condamnation à deux mois de prison ferme pour le footballeur Serge Aurier, défenseur du PSG.

Selon nos informations, Cousins aurait été tout bonnement touché par l’histoire de l’international ivoirien condamné pour « violences sur personne dépositaire de l’ordre public survenue lors d’une altercation avec des policiers à la sortie d’une boîte de nuit parisienne ».

Au point de vouloir en savoir plus sur l’intéressé. Une simple recherche dans Google lui a permis de tomber sur la vidéo grâce à laquelle Aurier a occupé l’espace médiatique. Vidéo où, entre autres, il qualifie son coach Laurent Blanc de « fiotte ».

Or Cousins s’y connait lui aussi plutôt bien en insultes de coach. L’an passé, il aurait copieusement injurié George Karl, non pas sur un réseau social mais de vive voix dans le vestiaire des Kings, après une énième défaite. Impressionné par le langage d’Aurier et l’ensemble de son univers rebelle, Cousins aurait sorti : « That’s my boy ! (en français : « C’est mon gars ! ») ».

Une visite en prison ?

Le rapprochement entre ses deux athlètes semble dès lors évident : sportifs incontournables dans leur discipline, personnalités imprévisibles, caractères bouillants et deux cerveaux sans doute pas utilisés au maximum de leur potentiel.

Tant et si bien que, toujours selon nos informations, Cousins serait « honoré » de rencontrer son homologue du foot. Il n’exclut d’ailleurs pas une visite en prison, si Aurier s’y rend comme sa condamnation le prévoit.

© photos : Football.ua [CC BY-SA 3.0, CC BY-SA 3.0 or GFDL], & Mike (Flickr: (2013-12-21) Kings at Magic 10) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts