You are here
Bruits de vestiaire Exclusivité 

« Big Five » aux Cavs ? « Big Four » ? Ou « Big Three » ? La réponse de LeBron James

Avec l’arrivée de nombreuses vedettes à Cleveland, le King tient à mettre les choses au clair.

Avant, c’était simple. Que ce soit au Heat puis aux Cavs, on parlait de « Big Three » et c’était très bien comme ça. Dwyane Wade, Chris Bosh et LeBron James à Miami. Puis Kyrie Irving, Kevin Love et encore LeBron James à Cleveland. Mais ça, c’était avant. Désormais, Irving est parti mais Love est toujours là. Soit un Big Three moins un égal Big Two.

Sauf que dans l’échange pour Irving, Cleveland a récupéré Isaiah Thomas de Boston. Big Two plus un égal nouveau Big Three du coup ? Le souci est que dans le même temps, les Cavs ont récupéré, excusez du peu, Derrick Rose et Dwyane Wade, autrement dit un ancien MVP de la ligue et ancien MVP des finales NBA. Big Three plus un, plus un autre qui font Big Five ?

Toutes ces données mathématiques donnent le tournis à un paquet d’analystes de la ligue. Mais aussi à l’un des principaux intéressés par ces équations à inconnues multiples, en l’occurrence LeBron James. Ce dernier aurait une toute vision des choses, autrement plus simple.

Big Five ? Je sais que Trump est au pouvoir faut pas exagérer non plus. Wade ? C’est mon gars mais vous avez vu ses jambes ? Et puis il a vraiment salopé le travail à Chicago… Rose ? J’étais fan de ce type en 2011. 2011 quoi, c’était y a six ans. Isaiah ? Très sympa, plus sympa que l’autre minus qui est parti. Le truc c’est que IT, il est vraiment tout petit. Kevin ? Bah c’est Kevin quoi… Il est brave. Il me rappelle Chris (Bosh) au Heat. On parlait déjà de Big Three à l’époque… Enfin bref, je suis là.

Verdict pour LBJ ? « Not two, not three, not four… » Just one. Big One.

Quelque chose à redire ?

comments

Related posts